Recherche
Entrer des mots:
26-06-2019
Accueil arrow Informations arrow documents exclusifs
documents exclusifs Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Actualisé le 30 01 2007 Document exclusif: un peu d'histoire contemporaine

L’ADISL, dans un souci d’information porte à la connaissance des citoyens deux diapositives d’un diaporama présenté à tous les élus du SMIRITOM, notamment en Mairie de Salindres (le document complet comporte 25 diapositives), qui a fait dire « oui » à tous les élus pour le premier projet du trio Roustan/Verdelhan/Archer...

Regardez attentivement ces deux documents: que reprocher à ce premier projet?

Tout est parfait

deux fois moins cher

Nous a-t-on menti à l'époque ? Et, si tel était le cas, comment croire aujourd'hui les menteurs d'hier?

Ces deux diapositives expliquent aux élus que le premier projet qui dépassait légèrement 7.5 Millions d’Euros était parfait. Plus tard, Max Roustan a fait voter un avenant augmentant le marché public de 2.5 Millions d’Euros pourquoi ? Pour le rendre plus que parfait ? (comme disait Coluche, « plus blanc que blanc, c’est quoi ? ») Ensuite, il l’a cassé pour l’intérêt général… et maintenant, ces mêmes personnes ont fait voter le 20 décembre 2006, soit exactement un an plus tard un NOUVEAU PROJET PARFAIT  à 16.5 Millions d’Euros (11 milliards d’anciens centimes)….

Le PPP (Partenariat Public Privé) qu’essaye de mettre en place le SMIRITOM est-il un bon projet sur le plan financier pour le contribuable ?

http://www.archi.fr/MIQCP/IMG/pdf/MOEcontats_partenariatCROA-2.pdf

« L’institution ordinale et l’ensemble de la maîtrise d’œuvre ont alerté les pouvoirs publics sur les conséquences d’une politique de contrats globaux. La passation des contrats de partenariat est une procédure juridiquement et techniquement complexe qui présente des risques d’affaiblissement de la transparence des décisions publiques et de limitation de la concurrence. Si le contrat de partenariat présente l’avantage d’être économique à court terme, il peut s’avérer peu rentable sur le long terme, faisant ainsi courir un risque financier au maître d’ouvrage. »

Aujourd’hui, Max Roustan et Daniel Verdelhan disent que c’est un projet économique, mais la facture s’envolera rapidement, et là, que diront Max Roustan et Daniel Verdelhan ? « Nous avons signé un contrat pour 20 ans et nous devons respecter nos engagements » Et les habitants verront leur facture du traitement des ordures ménagères exploser à la hausse !

Dans le document remis aux élus le 20 décembre 2006, aucun plan du bâtiment, aucune pièce annexe n’ont été fournis aux élus. Pourtant ce bâtiment est chiffré avec exactitude : il coûtera 12.473.000 €.

Max Roustan , et ses vice-présidents Verdelhan et Archer, décidemment ne changent pas leurs mauvaises habitudes : opacité, refus de transmettre les dossiers, refus de réponses posées par les Associations. L’ADISL attend toujours la réponse du SMIRITOM sur les D.I.B. (déchets industriels banals): « Quel est le tonnage des D.I.B des communes du SMIRITOM qui entreront dans l’Usine Poubelle ? »

Quand des élus refusent de répondre, c’est toujours qu’ils ont quelque chose à cacher.

Et dire que ces gens osent dire qu’ils gèrent  NOTRE ARGENT en bons pères de famille… quand Max Roustan dit gérer notre argent à l'Euro près, il devrait dire au Million d'euros près !

l.p.p.

< Précédent   Suivant >

Compteur

personnes ont visité ce site
Copyright 2000 - 2005 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.