Recherche
Entrer des mots:
19-11-2017
Accueil arrow Courrier reçu arrow Lettre du vice Présidentdu Conseil Général
Lettre du vice Présidentdu Conseil Général Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Lettre du vice Présidentdu Conseil Général le 10/01/2006
Patrick Malavieille
 VICE-PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL
PRÉSIDENT DU GROUPE COMMUNISTE
Nîmes le 10 janvier 2006
Mesdames, Messieurs,

J'ai bien reçu votre correspondance du 15 décembre dernier qui a retenu toute
mon attention.
En premier lieu, je tiens à vous assurer de mon respect et vous dire tout l'intérêt que je porte à la défense de l'environnement. Je ne vous considère pas comme des « agitateurs irresponsables » mais comme des citoyens qui veulent participer aux choix de leur collectivité, ce qui est tout à votre honneur.
Toutefois votre participation au débat ne vous autorise pas à dire que «je ne connais pas le dossier et que je n'y suis favorable que pour l'amitié que je porte à DanielVERDELHAN».
Lors de ma venue à Salindres le 3 décembre dernier je me suis en effet exprimé et j'ai pris position au sujet de l'usine de^tri compostage qui devrait être réalisée sur votre commune par le SMIRTTOM. Mes propos tenus ce jour là, dont je vous cite un extrait, « Les opposants à ce projet ne rendent pas service à la commune. Il faut miser sur le développement économique de Salindres et préserver son environnement. Il faut faire confiance au Conseil Municipal et au collectif de défense pour allier les deux » montrent bien, si toutes les précautions sont prises, qu'il n'y a pas d'antinomie entre le projet d'usine de tri compostage et le respect de la qualité de vie à Salindres.
Concernant l'information et la transparence sur ce projet c'est du ressort du
SMIRTTOM et je ne doute pas qu'elles seront menées à bien au fur et à mesure de l'avancement du dossier. Dans tous les cas, s'agissant d'une installation classée, elle fera l'objet d'une enquête d'utilité publique au cours de laquelle votre collectif pourra et devra faire valoir ses arguments.
Enfin vous me rappelez les propos de mon collègue et ami André CHASSAIGNE, député du Puy de Dôme. Il a tout à fait raison et je souscris à son argumentation. Il faut que tous les risques soient étudiés et c'est bien le but de l'étude d'impact et de danger qui est en cours. Il convient d'en assurer la réversibilité, le protocole autorise le Maire de Salindres à fermer l'usine en cas de nuisances.
Voilà les éléments de réponses que je tenais à porter à votre connaissance.
meilleurs.
Je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs à l'expression de mes sentiments les

Patrick Malavieille

Hôtel du Département - 3 rue Guillemette - 30044 Nîmes cedex 9 - Tél. 04 66 76 77 79 - Télécopie 04 66 76 79 48
< Précédent   Suivant >

Compteur

personnes ont visité ce site
Copyright 2000 - 2005 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.