Recherche
Entrer des mots:
19-11-2017
Accueil arrow Courrier reçu arrow Lettre de :M. Michel SlSTERON Adjoint à l'Environnement
Lettre de :M. Michel SlSTERON Adjoint à l'Environnement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Département du GARD
Salindres, le 16 mai 2006


MAIRIE DE SALINDRES
M. Michel SlSTERON Adjoint à l'Environnement

Le Collectif pour la Défense
De la Qualité de Vie à Salindres Et l'A.D.LS.L.
2 rue du Centenaire Péhiney 30340 SALINDRES

Monsieur,

Vous n'êtes pas sans ignorer ma position sur l'implantation d'une usine de tri compostage sur la commune de Salindres et je comprends mal votre courrier du 19 avril 2006, toutefois je vais tenter de répondre aux interrogations qui sont les vôtres.
Je tiens à vous rappeler que nous ne sommes pas les initiateurs de ce projet mais que c'est le SMIRITOM qui a décidé de cette implantation.
Que penser de cette décision ? D'abord elle est certainement plus intéressante que la situation actuelle (enfouissement total)... moins dégradante sur le plan de la pollution atmosphérique que la solution de l'incinérateur et enfin beaucoup plus satisfaisante que le projet initial grâce à l'énorme avenant imposé par la mairie de Salindres pour mieux répondre à vos préoccupations.
Je sais que vous ne croyez pas à la valorisation des ordures ménagères ainsi traitées et que vous craigniez des risques pour les riverains. Il s'agit là d'inquiétudes qui n'ont plus à mon avis de raison d'être dans le nouveau projet et je fais confiance (n'étant pas un professionnel de la « chose ») aux ingénieurs en charge et aux administrations concernées... Enfin je vous rappelle qu'une étude d'impact sera lancée et que ses résultats seront étudiés avec le plus grand soin. De plus les Salindroises et les Salindrois pourront lors de l'enquête publique déposée en Mairie émettre des réserves sur tel ou tel point du projet qui ne leur semble pas présenter toutes les garanties requises pour préserver la qualité de la vie à Salindres. (Engagement déjà pris par le Conseil Municipal sur ce point). De plus une réunion d'information sera organisée et les intervenants répondront à toutes les questions qui leur seront posées.
C'est vrai il y a déjà quelques temps je souhaitais doter la Commune de composteurs individuels, mais à l'époque peu de personnes étaient intéressées et de plus nous n'avions plus compétence pour cela... mais je suis heureux de constater que ce projet est en train de voir le jour et j'espère vivement que tous les habitants (sauf l'habitat vertical bien sûr !) qui en feront la demande en seront dotés et qu'ils pourront de ce fait participer activement au tri sélectif. (Sans oublier les sacs jaunes).
ll est évident que la Commission d'Environnement qui est favorable au projet et moi-même seront attentifs à ce que cette installation présente toutes les garanties de sécurité et qu'elle réponde aux normes environnementales en vigueur concernant la santé de nos concitoyens.
En espérant avoir répondu à vos attentes, je vous prie de croire, Monsieur le Président à l'expression de mes meilleurs sentiments.

M. SISTERON

Commentaire :

L’adjoint à l’environnement ne répond pas à la première question :

Transparence et démocratie locale. Pourtant, question transparence, Michel Sisteron est devenu un Maître, puisque invisible depuis le début du conflit. Saluons la pudeur et la discrétion de cet élu, qui, en privé, ne se privait pas pour dire : « au conseil municipal, il n’y a qu’une personne qui parle, et personne n’a droit à la parole »

Il met un mois pour nous répondre, ce qu’il prouve qu’il réfléchit lentement et nous dit qu’il est pour ce projet, et nous donne de vagues explications qui sont étrangement un « copié collé » de la parole du Maire, véritable représentant de commerce de Max Roustan.

Le conseil municipal n’y est pour rien : c’est le SMIRITOM qui décide de tout.

Cet élu ne semble pas concerné par la question "avez-vous suffisamment été informé pour vous faire une opinion", puisqu'il ne l'évoque même pas. En fait, pour cet ancien salindrois, quel peut être son intérêt dans la vie communale? NUL ! ... mis à part ses indemnités d'adjoint.

Monsieur le professeur (encore un), belle démonstration de langue de bois. belle dictée sans faute; orthographe :20/20 honnêteté intellectuelle: 0/20

 

Suivant >

Compteur

personnes ont visité ce site
Copyright 2000 - 2005 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.