Recherche
Entrer des mots:
19-11-2017
Accueil arrow Tracts arrow Tract:12 Avril 2006
Tract:12 Avril 2006 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail



PETIT ARRANGEMENT 

ENTRE AMIS

Le 20 Décembre 2005, le Collectif remet en mains propres à tous les élus du SMIRITOM un tract : « vous allez voter un acte illégal ». 52 élus sur 53 votent comme un seul homme !
Le 16 Février, le Collectif crie : Marché – Truqué – Illégalité.
Max Roustan sourit. (un peu coincé)
Le Sous-préfet, prévenu ...

 

 par nos soins et après nous avoir reçus à deux reprises ne donne toujours pas de réponse sur la légalité du marché public, après deux mois et demi d’enquête. Etonnant, pour un juriste de droit administratif ...
Croyant sauver la face, le 11 Avril le couple Roustan – Verdelhan, sous la pression du Sous-préfet, le reconnaît publiquement : il casse le marché public..... Pourquoi ? Parce qu’il est illégal !
Le prétexte de sécurité justifiant l’augmentation du budget est l’arbre qui cache la forêt, car le fait le plus grave est la présomption de délit de favoritisme dont nous accusons Max Roustan.
Le Collectif a fait toutes ses études et ses démonstrations sur la base du projet modifié le 20 décembre.
CE PROJET EST TOUJOURS LE MÊME !
Max Roustan et Daniel Verdlhan pensent tirer profit de cette entourloupe , mais cela ne trompera personne ! Cela n’éteint pas notre plainte auprès du Procureur de la République !
Le Collectif disait que ce marché était illégal. Il avait raison.
Le Collectif disait "ce projet est mauvais". Il le confirme.


Le même projet va être relancé… la différence : on inclut au budget les 2.5 M€ de l’avenant du marché public illégal. Cela ne modifie en rien le principe de base de cette Usine Poubelle.
Personne n’imposera ce mauvais projet aux Salindrois et aux habitants des communes voisines ! ! !
Le Collectif ne cessera de le dire : nous ne voulons pas d’une mega usine poubelle pour les ordures grises de 108.000 habitants !
C’est la concentration de grosses quantités qui engendre risques et dangers.
D’autres solutions existent, basées sur le traitement de proximité (maximum 10.000 habitants), plus responsabilisants, moins polluants, créateurs d’emplois. Le Collectif sera en mesure de présenter très prochainement une étude sérieuse et chiffrée sur le sujet.
Nous voulons décider nous-mêmes de notre avenir, et rien, ni personne ne nous y contraindra ! Nous voulons laisser à nos enfants en héritage le village le plus propre possible !

La plaquette « SMIRITOM INFOS » distribuée aujourd’hui a été conçue il y a trois semaines par des publicitaires qui veulent nous vendre un projet énorme comme on vend une crème anti-rides. Elle arrive juste au bon moment après la conférence de presse de Max ROUSTAN. Tout était prévu depuis longtemps, planifié, manigancé. Daniel VERDELHAN était au courant, et bien « qu’éclairé » par le Collectif, a laissé son conseil municipal et ses concitoyens dans l’ombre.
C’est pourquoi il organise en urgence une réunion avec ses élus pour se justifier.

RENDEZ-VOUS CE SOIR JEUDI À 20 H 30 PLACE DE LA MAIRIE OÙ LE MAIRE DE SALINDRES VA TENTER, DANS UN NUMERO DE CONTORTIONNISTE D’EXPLIQUER AUX ELUS SON ATTITUDE INEXPLICABLE. EN BONS DEMOCRATES, NOUS VOULONS CONNAITRE LES EXPLICATIONS DU MAIRE ET DEMANDERONS À LES CONNAITRE À LA SORTIE DE LA REUNION.


Suivant >

Compteur

personnes ont visité ce site
Copyright 2000 - 2005 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.